Eric esnault
0 0
Temps de lecture :2 Minutes, 44 Secondes

Parfait mélange entre le vin blanc et le vin rouge, le rosé est un vin très apprécié. Cependant, il faut noter qu’il n’est pas issu d’un assemblage entre les deux vins. Quand on parle de vin rosé, on pense directement au soleil et à un apéritif au bord d’une piscine. Et quand on le boit les yeux fermés, on peut sentir l’odeur des bouquets de roses, des fleurs blanches, des lavandes, mais aussi les hectares de vigne. Dans cet article, eric esnault nous apprend comment est fait le vin rosé.

Comment est fait le vin rosé ? par eric esnault

Selon eric esnault, le vin rosé est un vin à part entière. En France, il est considéré comme le plus vieux des vins. Connu dans le monde entier, le vin rosé fait également briller le pays. Elle est d’ailleurs le premier consommateur de rosé. A la seconde place, on retrouve les Etats-Unis. Maintenant, la question est de savoir comment est fabriqué le vin rosé. D’après eric esnault caviste, il existe plusieurs façons de faire du vin rosé. Dans les décrets AOC, les rouges et les rosés se servent des mêmes cépages. En général, ce sont des cépages noirs (on n’utilise que des raisins à jus blanc et à peau noire). De temps en temps, les cépages gris et une petite quantité de cépages blancs sont aussi autorisés. A noter que les cépages blancs apportent de la fraicheur et de l’acidité. Parmi les méthodes de fabrication de rosé connues, eric esnault nous en cite quelques-unes dans les paragraphes qui suivent.

Mélanger le blanc avec le rouge

Ce n’est pas une blague, on peut parfaitement mélanger du vin rouge avec du vin blanc pour faire du vin rosé. On se sert généralement de cette technique pour produire des champagnes rosés ou des saignées. Parmi les vins rosés les plus connus qui utilisent cette méthode, on peut citer en guise d’exemple celui Billecard-Salmon. C’est un parfait mélange de raisins blancs et rouges. Dans le sud de la France, certaines AOC (ex : Côtes de Provence) autorisent aussi des cépages blancs dans l’assemblage.

La pressée

Pour produire du vin rosé de pressée, le principe est simple. Cette technique est basée sur la vinification des vins blancs dont la vendange est foulée avant d’être pressée. Pour que le jus ne perde pas son goût, on ne le laisse pas longtemps en contact avec les peaux. Le fait est que les deux soient séparés rapidement offre au jus sa couleur rosé clair. Parmi les vins rosés, ce sont les rosés de pressée qui sont les plus clairs et les plus légers.

La saignée

fabrication rosé
crédits : pixabay

La troisième méthode de fabrication de vin rosé est la saignée. C’est la même technique qu’on utilise pour produire du vin rouge. La seule différence, c’est que le temps de macération est assez court pour le rosé. Il faut environ 10 à 14 heures pour un rosé structuré contre 24 à 48 heures pour un rosé vineux. Contrairement au rosé de pressée, le rosé de saignée est plus foncé. Il a également plus d’arôme et de corps en bouche.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Previous post Pourquoi une entreprise du bâtiment doit avoir un site internet ?
Next post Quelques conseils pour gagner aux paris sportifs