sendinblue
0 0
Temps de lecture :2 Minutes, 54 Secondes

L’e-mailing fait bel et bien partie de la stratégie marketing, et ce, qu’importe l’objectif : lancement d’une nouvelle offre, promotion de l’entreprise, communication sur des informations importantes aux clients… Afin de faciliter la mise en place d’une campagne d’e-mailing, diverses solutions existent, mais Sendinblue sort du lot. Tout de suite, découvrez comment il fonctionne.

Les contacts

La première étape dans la mise en place d’une campagne d’e-mailing avec Sendinblue est la création d’un compte. Une fois tous les champs remplis, on se connecte. Ensuite, la plateforme montre un tableau où l’on doit insérer tous les contacts. On peut faire des ajouts manuels en utilisant le formulaire dédié. Mais il est également possible d’importer les contacts, soit par téléchargement de fichier, soit par copier/coller. Dans le premier cas, le fichier doit être au format TXT ou CSV. Dans le second cas, on ouvre le fichier Excel avec les données clients, on sélectionne les informations, et on les copie dans la plateforme. Après, Sendinblue demande la confirmation des données en mappant les champs. Le but est de correspondre les champs dans le fichier contacts avec ceux de la plateforme. C’est simple si on a nommé les champs de même façon. Pensez à découvrir https://www.joptimisemonsite.fr/mailchimp-vs-sendinblue/.

La liste

Dans cette étape, il faut segmenter les contacts : clients, prospects… Si on ne dispose pas encore de listes, on les crée sur la plateforme. Lors de la confirmation des ajouts de contacts, Sendinblue demande si on a reçu le consentement de ces derniers pour l’envoi de mails. Quand tous les contacts sont introduits, on ajoute notre adresse mail comme destinateur. À noter qu’il est possible de filtrer les données. L’étape suivante est l’élaboration de la campagne d’e-mailing, cela passe par le paramétrage de l’envoi et la création de la newsletter (images, textes, éléments interactifs et pied de page). Après, il ne reste plus qu’à envoyer le mail. Avant l’envoi définitif, il y a un envoi test. Il suffit de choisir les destinataires et de programmer l’envoi. Pour information, Sendinblue permet le suivi de la campagne d’e-mailing, et les résultats des statistiques sur le taux d’ouverture et d’engagement aident à réaliser d’éventuels ajustements.

Nos conseils pour la conception de la newsletter

sendinblue
Crédits : Pixabay

Dans la création de la newsletter, on opte pour l’e-mailing responsive vu que plus de la moitié des e-mails sont ouverts sur le téléphone mobile. La newsletter doit donc s’afficher correctement aussi bien sur ordinateur que sur smartphone au risque d’être supprimée. Pour son design, rien qu’à l’ouverture de l’e-mail, les destinataires doivent pouvoir identifier l’entreprise sans même lire le contenu. Donc, le design doit être conforme avec l’identité de cette dernière : la même police, le même logo, les mêmes animations, les mêmes couleurs… Mais le plus important est le travail sur le contenu de l’e-mail. Le but est que les lecteurs le lisent jusqu’à la fin et passent à l’action. On peut employer la pyramide inversée ou le call-to-action. La première méthode consiste à fournir dès le début les informations importantes afin de capter rapidement son attention. La deuxième méthode est le fait de pousser les lecteurs à agir.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Previous post Résidence médicalisée, quelles activités proposées aux séniors ?
Next post Trottinette électrique : quelles caractéristiques prendre en compte pour choisir la vôtre ?