0 0
Temps de lecture :2 Minutes, 42 Secondes

Chaque gramme de plastique contient 1g de pétrole. Ainsi la production de plastique contribue à la raréfaction de cette ressource non renouvelable. De plus, son mode d’extraction est à l’origine d’une énorme pollution. Mais comme vous pouvez le voir autour de vous, le plastique est partout. En effet, la production mondiale de plastique a atteint 359 millions de tonnes en 2018 soit 11t par seconde. Ceci est le résultat de notre mode de consommation occidental que l’on peut qualifier d’exagéré et de non responsable.

En quoi le plastique est-il un problème ?

Le plastique en lui-même est un problème pour plusieurs raisons. À commencer par sa longévité. La durée de vie moyenne d’un morceau de plastique est de 100 à 1000 ans. Vient ensuite le fait que le plastique peut se désagréger dans certaines conditions, comme au contact de l’eau. Cela à pour conséquence une libération dans l’océan de 24 milliards de milliards de microparticules.

Le recyclage oui mais…

Selon les experts, le recyclage ne permettra pas à lui tout seul de résoudre la crise du plastique. « C’est une idée fausse largement répandue : du moment que nous trions nos déchets, nous n’avons pas besoin de changer nos habitudes de consommation. Mais la réalité est tout autre : une grande partie des déchets plastiques n’est pas recyclée, ils sont au contraire incinérés ou rejetés dans l’environnement. Indiquent-ils

Qu’est-ce qu’un achat responsable ?

Lorsqu’on achète quelque chose, on se base le plus souvent sur des critères esthétiques ou encore financiers. En réalité c’est très simple de consommer plus responsable, il suffit de rajouter des critères environnementaux au processus d’achat. Ils peuvent être basés sur la composition même du produit, son origine, son transport ou encore sur la politique générale de l’entreprise en matière de respect de l’environnement.

voici un exemple d’entreprise exemplaire.

Luxxe est une entreprise française qui propose des coques d’iphone biodégradables. mais leur proposition de valeur va beaucoup plus loin que cela. Premièrement, ils ne délaissent pas la partie esthétique du produit. Bien au contraire, leurs coques sont magnifiques, elles sont teintées de motifs de marbre précieux. Deuxièmement, leurs emballages ne contiennent pas de matière plastique. Enfin, les circuits de livraison les plus courts sont privilégiés et pour chaque coque achetée, un arbre est planté. La qualité aussi est au rendez-vous, leurs coques sont optimisées pour résister aux chocs, elles font 1,8 mm d’épaisseur.

Il y a toujours une alternative durable

Sachez que Luxxe n’est pas la seule entreprise “verte”, de plus en plus d’acteurs du marché se lancent dans le zéro plastique. Il y a donc de plus en plus de chance de trouver une alternative plus écologique à un produit. Il suffit de chercher un peu plus profondément. Néanmoins faites attention à ce qu’on appelle le « greenwashing ». C’est le fait d’avancer des arguments en faveur de l’environnement mais uniquement dans un but marketing, sans forcément que cela se traduise dans les actions menées. De plus ces mêmes arguments peuvent parfois ne concerner qu’une petite partie des activités totales, ils doivent alors être concidérés comme “les petits points blancs sur le grand tableau noir”.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Previous post Dois-je appliquer un apprêt avant de peindre une voiture
Next post Pourquoi je perds beaucoup de cils